Hôtel du Nil. Voix du Darfour

  Hôtel du Nil. Voix du Darfour Au Darfour, province de l'ouest du Soudan, des villages entiers ont été brûlés, des crimes innommables ont été perpétrés par les miliciens janjaweed contre des paysans africains. Plus de deux millions de personnes ont été déplacés. Fabienne Le Houérou, historienne, raconte l'histoire des déplacements forcés de ces populations du Darfour au Caire ; elle a suivi des réfugiés qui fuient l'ethnocide du Darfour dans leur périple en bateau, de Wadi Halfa (Soudan) à Aswan (Égypte), puis en train jusqu'au Caire.
Cette traversée de l'espace se double d'un parcours d'épreuves. Après avoir rêvé de refuge et d'asile les réfugiés du Darfour témoignent de la rudesse de leur vie en exil en insistant sur cet "abandon sans nom" de la communauté internationale, et en particulier du Haut Comité aux Réfugiés, du racisme qu'ils doivent subir. Ils exercent les métiers les plus dégradants dans les décharges, peinent à gagner de quoi vivre quotidiennement, évoquant des conditions de travail inhumaines. Ils s'enracinent peu à peu dans la précarité sans aucun espoir.
(16/04/2007)

Related Posts

Egypte : changement de gouvernement et aggravation de la répression militaire

08/03/2011

Egypte : changement de gouvernement et aggravation de la répression militaireLa nomination d’Essam Charaf n’a pas eu pour effet immédiat de mettre fin à la contestation. Le Conseil suprême des Forces armées ne semble pas prêt à opérer les ruptures fondamentales qui mettraient le pays sur une véritable voie démocratique.

Hystérie des libertés en Egypte

28/07/2014

histerie 110tazzina 30x30abstractLa corruption de la justice et le sabordage des médias sont les deux éléments les plus saillants de la fin de la lueur démocratique entrevue au lendemain de la révolution du 25 janvier 2011 et qui s’est vite éteinte avec le triomphe de la contre-révolution.

Le laborieux accès au divorce des femmes égyptiennes

09/12/2004

Le laborieux accès au divorce des femmes égyptiennesL’organisation internationale pour les droits humains, Human Rights Watch, vient de publier un rapport assez alarmant sur le droit des femmes égyptiennes en matière de divorce.