Hôtel du Nil. Voix du Darfour

  Hôtel du Nil. Voix du Darfour Au Darfour, province de l'ouest du Soudan, des villages entiers ont été brûlés, des crimes innommables ont été perpétrés par les miliciens janjaweed contre des paysans africains. Plus de deux millions de personnes ont été déplacés. Fabienne Le Houérou, historienne, raconte l'histoire des déplacements forcés de ces populations du Darfour au Caire ; elle a suivi des réfugiés qui fuient l'ethnocide du Darfour dans leur périple en bateau, de Wadi Halfa (Soudan) à Aswan (Égypte), puis en train jusqu'au Caire.
Cette traversée de l'espace se double d'un parcours d'épreuves. Après avoir rêvé de refuge et d'asile les réfugiés du Darfour témoignent de la rudesse de leur vie en exil en insistant sur cet "abandon sans nom" de la communauté internationale, et en particulier du Haut Comité aux Réfugiés, du racisme qu'ils doivent subir. Ils exercent les métiers les plus dégradants dans les décharges, peinent à gagner de quoi vivre quotidiennement, évoquant des conditions de travail inhumaines. Ils s'enracinent peu à peu dans la précarité sans aucun espoir.
(16/04/2007)

Related Posts

Inauguration du nouveau canal de Suez

17/08/2015

suez 110Inauguration ce 6 août 2015 du nouveau canal de Suez. L'événement, préparé depuis des mois par les Egyptiens, est de taille puisque le lancement des travaux annoncent une nouvelle configuration historico-économique des échanges entre L'Egypte et le monde, et inversement.

Martyrs et activistes en prison : deux listes fictives pour boycotter les élections

30/10/2015

Boycott drive proposes martyrs,  prisoners as parliamentary candidates | babelmed | mediterranean cultureUne campagne sur les réseaux sociaux invitait les Egyptiens à boycotter le premier tour des élections en votant pour deux listes fictives: “Gloire aux Martyrs” dans laquelle figurent les personnes tuées par les forces de sécurité en 2011, et “Egypte Libre” composée des activistes actuellement en prison. (Ebticar/Mada Masr)