Beirut 39. La jeune génération d'auteurs arabes au pays du cèdre | Isabelle Mayault
Beirut 39. La jeune génération d'auteurs arabes au pays du cèdre Imprimer
Isabelle Mayault   
Beirut 39. La jeune génération d'auteurs arabes au pays du cèdre | Isabelle MayaultFort du succès du festival Bogota 39 qui, il y a trois ans, avait rassemblé dans la capitale colombienne 39 auteurs de moins de 39 ans venus des quatre coins de l'Amérique du Sud, le Hay Festival, spécialiste des manifestations littéraires, a réitéré du 15 au 18 avril l'initiative à Beyrouth. Cette année. pas moins de 50 rencontres littéraires se sont tenues dans les cafés, bibliothèques, universités et théâtres de la ville autour d'une question centrale : qui sont les nouvelles voix de la littérature arabe moderne?

A l'occasion de «Beyrouth, capitale mondiale du livre 2009», l'association britannique Hay a réussi à exporter le concept dans le monde littéraire arabe dont le dynamisme ne s'est pas fait attendre : pour 39 auteurs sélectionnés, 450 candidats originaires de 24 pays différents ont envoyé leur manuscrit ! Les 39 finalistes, dont la sélection a été annoncée en septembre 2009, ont en commun d'être âgés de moins de 40 ans, de descendance arabe et d'avoir déjà publié un ouvrage.

Si les critères objectifs sont simples, les attentes du jury, elles, sont ambitieuses. Le critique littéraire et poète libanais Abdo Wazen, le critique égyptien Jaber Asfour, la romancière libanaise Alawiya Sobh et le poète omanais Sayf al-Rahbi qui le composent ont déclaré être à la recherche du « mix parfait entre tradition et modernité » ainsi que d'un « usage exemplaire de la langue, d'une technique et d'une vision ».

Beirut 39. La jeune génération d'auteurs arabes au pays du cèdre | Isabelle MayaultEn tout, 14 pays du monde arabe sont représentés dans la sélection finale. L'Egypte, le Liban, la Palestine et le Maroc arrivent en tête du classement avec cinq recrues chacun. Parmi les auteurs publiés en français, on peut citer Faiza Guène, jeune française d'origine algérienne dont le premier roman, Kiffe kiffe demain , avait connu un grand succès à sa sortie en 2005. Figurent aussi les libanais Rabee Jaber avec Berytus, une ville sous terre (Flammarion, 2009) et Hyam Yared, auteur de Sous la tonnelle (Sabine Wespieser, 2009), dont les romans, l'un métaphorique, l'autre biographique, traitent de la guerre civile libanaise.

Beirut 39. La jeune génération d'auteurs arabes au pays du cèdre | Isabelle MayaultLes 4 jours de rencontres littéraires ont pris la forme de débats autour de thèmes et de questions essentiels, tels que «Y a t-il une nouvelle génération de romanciers arabes?», «Vivre et écrire en dehors du monde arabe», «L'importance des traditions orales dans la littérature arabe» ou encore «Le langage littéraire des hommes et des femmes». Tous les débats, au cours desquels 3 à 5 auteurs étaient amenés à s'exprimer, participent d'une vaste réflexion sur la situation actuelle de la littérature arabe contemporaine.

Entre 2010 et 2012, les 39 auteurs seront, par ailleurs, invités en résidence d'artistes dans divers pays du monde arabe. Cette continuité promet la pérennité de l'élan ainsi suscité, comme cela avait été le cas à Bogota où, suite au festival, les 39 auteurs avaient gardé vivante la communauté littéraire formée, notamment par l'intermédiaire d'un blog collectif très activement entretenu. Espérons que Beyrouth suivra l'exemple et qu'une nouvelle Nahda verra ainsi le jour !



Pour plus de détails sur les 39 auteurs, leurs parcours et leurs oeuvres, leurs interviews sont disponibles sur le blog de Beirut 39, ici :
http://beirut39.blogspot.com/


Isabelle Mayault
(26/04/2010)


mots-clés: