Paco “le gitan” | Paco de Lucia, Curro Sànchez Varela, Algésiras, Cadix, flamenco, jazz, R.O.M. Rights of Minorities
Paco “le gitan” Imprimer
babelmed   

Paco “le gitan” | Paco de Lucia, Curro Sànchez Varela, Algésiras, Cadix, flamenco, jazz, R.O.M. Rights of MinoritiesIl n'était pas né gitan, mais Paco de Lucia en avait incarné l'excellence en envoûtant le monde entier au rythme de son flamenco. Un an après sa disparition soudaine à Cancun, au Mexique, plusieurs hommages sont rendus à l'artiste. Le plus touchant est sans doute celui de son fils, Curro Sànchez Varela, qui a réalisé un documentaire intitulé “Paco de Lucia, la busqueda” (la quête). À travers des images inédites et des interviews intimistes, on découvre le parcours et les influences artistiques du maître incontesté du flamenco. Né à Algésiras, dans la province de Cadix, il trouve sa vocation dans le giron familial : poussé par sa mère Lucìa Gomez “La portuguesa” et par son père, son premier enseignant de guitare. Après une carrière fulgurante et les premières grandes collaborations jazz, Paco de Lucia trouve sa voie : celle qu'il trace avec Camaron de la Isla, le plus grand chanteur de flamenco de tous les temps, mort très jeune à l'âge de 42 ans, il est encore appelé par les gitans “le prince du flamenco”. Dès lors Paco de Lucia adopte pour la vie cette musique et la culture gitane qui l'accompagne : “Il y a quelques années j'ai monté des spectacles sans danse – dit-il pendant une tournée en 2010 – mais c'était comme s'il manquait quelque chose. Le concert devient plus 'classique'. La passion d'une danse flamenco c'est quelque chose qui concerne la vue”. Pour Sànchez Varela, ce documentaire est bien plus qu'un simple témoignage : “Je voulais montrer avec quelle joie et quel optimisme mon père affrontait sa vie. Une vie splendide”.

//Paco de Lucía: Trailer promocional de "La Búsqueda" Paco de Lucía: Trailer promocional de "La Búsqueda"