babelmed - Archives - Omitted | babelmed,Mediterranean culture,Mediterranean society,information and debate in the Mediterranean,dossier and report in the Mediterranean,travel narrative in the Mediterranean,Art in the Mediterranean,spectacle in the Mediterranean,music in the Mediterranean,literature in the Mediterranean,poetry in the Mediterranean,Mediterranean cinema,Mediterranean theater,Mediterranean artist,culinary arts in the Mediterranean,Arab world moving,book in the Mediterranean,translation in the Mediterranean
Pétition: HALTE A LA DESTRUCTION DU LIBAN
L’offensive israélienne contre le Liban est un acte de guerre à l’échelle de tout un pays. Le gouvernement israélien fait subir, depuis plusieurs jours, un châtiment collectif cruel et injuste à la population libanaise après l’avoir infligé durant des années dans les Territoires palestiniens et au Liban même.Le bombardement des infrastructures civiles telles que les routes, les ponts, les usines, l’aéroport, les ports ou les dépôts de carburants a provoqué des centaines de morts et de blessés et a déplacé 500 000 personnes.
 
Pensée critique et censure en Algérie
S’il est difficile de parler du thème «Islam et Occident» en si peu de temps, il est tout aussi difficile de traiter de la «censure et la pensée en Algérie» en 10 minutes. Tout le monde est plus ou moins au courant des problèmes liés à la censure de la presse privée en Algérie.
 
Créer au Darat Al Funun Art Center
Amman (Jordanie), candidatures avant le 30 avril 2006 Pour les artistes s’exprimant à travers les arts visuels (peinture, gravure, sculpture, installation, arts vidéo), la Darat Al Funun Art Center propose une résidence d’artiste d’un mois en juin ou juillet 2007. Un cadre privilégié et une bonne opportunité pour les artistes provenant du monde entier et âgés de moins de 35 ans qui souhaitent donner libre cours à leur esprit créatif.
 
Créer au Centre Art i Natura
Farrera de Pallars (Espagne), candidatures à déposer avant le 30 avril 2006 Le Centre Art i Natura offre une résidence de deux mois, d’octobre à novembre 2006, pour les artistes s’exprimant à travers l’écriture (poésie, roman, drame, essai, traduction) ou les arts visuels. Une opportunité à ne pas manquer pour les artistes résidants au Maroc, en Algérie, en Tunisie, en Lybie ou en Egypte, qui veulent créer dans un cadre privilégié.
 
Cinq petites leçons de cinéma en solitaire
Cinq sujets pour cinq films en DVD plus délirants les uns que les autres, cinq occasions pour fouiller un genre et le développer avec les mille possiblités qu’offre la caméra. Le genre policier est ainsi vite détourné en fable métaphysique où les personnalités s’affrontent jusqu’à la mort avec leur double, voire leur triple, tandis que le monde kafkaien, dans lequel nous vivons, plonge dans l’obscurité ou devient torture. Seul l’humour grinçant de Giulio Questi permet de supporter cette folle cruauté. (Versione italiana)
 
Création poétique, exil et entre deux
À l’infini, une mer grise qui refuse toujours plus loin le ruban lumineux d’une terre qui serait l’espoir d’un terme… Est-elle ce nulle part où l’on perd jusqu’à la certitude d’un nom et d’un chemin ? Le ciel se disperse, grisaille fluide et rejoint la surface de l’eau... (Texte lu dans le cadre de la table ronde sur la création poétique organisée par l’Université Paul Valéry)
 
Les islamistes et le tsunami
Le terrible désastre qui a secoué l’Asie du sud-est a suscité un élan de solidarité mondial sans précédent. Il est vrai que depuis très longtemps la colère de la nature n’a pas été aussi dévastatrice. Est-ce dû au surpeuplement de certaines régions? A l’imprévoyance des pays de la région? Les commentateurs ont pu dire que les pays de cette zone étaient jusque-là réticents à installer un système d’alerte pouvant prévenir les catastrophes de ce genre et alerter les zones côtières.
 
La Quinzaine des réalisateurs et la Semaine internationale de la critique ou les à-côtés indispensables du festival
En marge de la sélection officielle, La Quinzaine des Réalisateurs est organisée par la Société des Réalisateurs de Films et s’attache à mettre en valeur le travail de jeunes réalisateurs venus du monde entier. Egalement parallèle au Festival de Cannes, la Semaine Internationale de la Critique s’est imposée comme un rendez-vous artistique de premier plan. Dans les champs de bataille de Danielle Arbid Mur de Simone Bitton A Casablanca les anges ne volent pas de Mohamed Asli
 
Les bonnes questions qui font mal
Seule avec la guerre de Danielle Arbid: le 7e art au Liban face à 16 ans de conflits
 
Nouveau visage d’une ville éclatée
Par la forme éclatée de sa nouvelle physionomie, Beyrouth donne l'impression d'une mosaïque dont les pièces disjointes peuvent sauter d'un moment à l'autre ou au contraire se souder dans un nouvel espace de différences intériorisées et admises.
 
Ouverture des projections de l'ACID au festival de Cannes
Du 12 au 21 mai 2005 Cannes, France La programmation de l´Acid (Agence du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion) à Cannes est l’expression diverse et variée des passions diverses et variées de réalisateurs, une programmation hétéroclite, partisane, contradictoire, vagabonde, ni plus ni moins.
 
Campagne et Prix Eleonora d’Arborea: une figure pour honorer la bonne gouvernance des femmes
Le 4 décembre 2004 à Oristano (Sardaigne) Le prix et la campagne qui empruntent leur nom au parcours exemplaire d’Eleonora d’Arborea, auteur en 1392 d’une loi condamnant les violences faites aux femmes, seront inaugurés le 4 décembre à Oristano à l’issu d’un colloque rassemblant élues, historiennes, journalistes, simples citoyennes de l’Europe et de la Mediterranée.
 
Pourquoi Beyrouth?
Au delà d'une représentation extérieure, périphérique, désincarnée, Beyrouth m'a donné une perception de la guerre au plus près de moi, sans l'avoir pour autant vécue, sans avoir pour autant été prise dans la morsure de son piège.
 
Drôle d’après-guerre
Coincés entre amnésie et hypertrophie de la mémoire, les Libanais se débattent, et quelque soit le camp de la mémoire qu’ils aient choisi, la guerre projette sur leur vie, aujourd’hui encore, ses ombres démesurées.
 
La résistance intellectuelle
Conversation avec Roger Heacock, professeur d’histoire à l’université de Bir-Zeit, la plus importante institution éducative de Palestine.
 

Début | Précédente 1 2 3 4 Suivante | Fin

Page 3 sur 4