Le Printemps Arabe du cinéma | Le Printemps Arabe du cinéma, Villa Médicis, Stefano Savona, Rafik Omrani, Karim Yaakoubi, Mourad Ben Cheikh, Olfa Chakroun, SalinaDocFestival
Le Printemps Arabe du cinéma Imprimer
babelmed   

Le Printemps Arabe du cinéma | Le Printemps Arabe du cinéma, Villa Médicis, Stefano Savona, Rafik Omrani, Karim Yaakoubi, Mourad Ben Cheikh, Olfa Chakroun, SalinaDocFestivalAu printemps dernier, avec la première édition de CineMondo, la Villa Médicis avait déjà tourné son regard vers les pays du Moyen-Orient et la récente production cinématographique au Liban, en Syrie, en Israël et dans les territoires palestiniens.

Cet automne, l’Académie de France propose trois soirées de projections et de débats pour illustrer les événements qui ont bouleversé l’histoire du Maghreb et du Machreq, et l’effervescence culturelle qui réunit une génération importante de cinéastes.
Projeté sur les écrans des festivals internationaux les plus importants, Plus jamais peur , présenté hors-compétition à Cannes, est le dernier film de Mourad Ben Cheikh et sera présenté à Rome en avant-première. Cette oeuvre chorale, tournée durant les mouvements de contestation qui ont conduit à la chute du régime de Ben Ali, traduit sur grand écran l’engagement et le militantisme d’hommes et de femmes qui ont construit la révolution.

Le lieu le plus emblématique de la révolution égyptienne constitue le décor de Tahrir (Place de la Libération) , le dernier grand documentaire dirigé par le cinéaste palermitain Stefano Savona, qui a remporté un succès retentissant au festival de Locarno. Tahrir raconte la place de la Révolution dans un film écrit par les visages, les mains et les voix de ceux qui y étaient.

En collaboration avec le SalinaDocFestival, cette programmation accueillera également un espace-laboratoire réservé aux images de jeunes réalisateurs tunisiens protagonistes de la révolution.



Programme

Jeudi 3 novembre
20h30 | Tahrir (Place de la Libération) de Stefano Savona

France-Italie, 2011, 90’
Le Printemps Arabe du cinéma | Le Printemps Arabe du cinéma, Villa Médicis, Stefano Savona, Rafik Omrani, Karim Yaakoubi, Mourad Ben Cheikh, Olfa Chakroun, SalinaDocFestivalLe Caire, février 2011. Elsayed, Noha, Ahmed sont de jeunes Égyptiens et ils sont en train
de faire la révolution. Ils occupent la Place jour et nuit, ils parlent, crient, chantent avec
des milliers d’Égyptiens tout ce qu’ils n’ont pas pu dire à voix haute jusque-là.
Les répressions sanguinaires du régime attisent la révolte; à Tahrir on résiste, on apprend
à discuter et à lancer des pierres, à inventer des slogans et à soigner les blessés, à défier
l’armée et à préserver le territoire conquis : un espace de liberté où l’on s’enivre de mots.
Tahrir est un film écrit par les visages, les mains, les voix de ceux qui ont vécu ces
journées sur la Place. C’est une chronique au jour le jour de la révolution, aux côtés de ses protagonistes.

La projection sera suivie d’un débat en présence du réalisateur.


Stefano Savona est né à Palerme en 1969. Son film Plomb durci (2009), a été présenté au Festival International du film de Locarno où il a remporté le Prix Spécial du Jury. En 2010, les États généraux du film documentaire de Lussas ont présenté une rétrospective de ses films. Il est à l’origine d’un projet d’archives audiovisuelles sur la civilisation rurale sicilienne, Il pane di San Giuseppe (Le pain de Saint Joseph), sur lequel il travaille depuis deux ans. Il est le producteur et le réalisateur principal de Palazzo delle Aquile , qui a remporté le Grand Prix du Cinéma du Réel 2011
et le Human Rights Award au BAFICI de Buenos Aires et a été sélectionné dans le cadre de la programmation de l’Acid au festival de Cannes 2011.

Jeudi 10 novembre
20h30 | Fenêtre sur le SalinaDocFest 2011
Le printemps arabe des jeunes
Les événements qui ont bouleversé les pays du Maghreb, en cette année 2011, nous conduisent à ouvrir les yeux sur ce qui se passe hors de nos frontières et à entamer un travail d’ouverture sur un horizon commun, qui pourrait réunir les rives sud et nord de la Méditerranée : les jeunes précaire de Tunisie avec ceux de Palerme, les fils de la révolution de Bengasi avec ceux du Caire, sans oublier les femmes du Maghreb qui ont fait jaillir l’étincelle du Printemps arabe. La cinquième édition du SalinaDocFestival s’est inscrite dans cette perspective toute méditerranéenne en dédiant une section au Printemps arabe raconté par les jeunes. Giovanna Taviani

En partenariat avec le SalinaDocFestival.

Le mur , de Rafik Omrani , Tunisie, 2011, 4’.
Fallega 2011 , de Rafik Omrani , Tunisie, 2011, 52’.
Tunisie Année Zéro , d’Olfa Chakroun , Tunisie, 2011, 15’.
L’Auditorium , de Karim Yaakoubi , Tunisie, 2011, 15’.

Le Printemps Arabe du cinéma | Le Printemps Arabe du cinéma, Villa Médicis, Stefano Savona, Rafik Omrani, Karim Yaakoubi, Mourad Ben Cheikh, Olfa Chakroun, SalinaDocFestivalJeudi 17 novembre
20h30 | Plus jamais peur (No more fear) de Mourad Ben Cheikh.

Tunisie, 2011, 74’
La révolution tunisienne vue à travers trois destins individuels : la blogueuse Lina Ben Mhenni, petit bout de femme qui a osé défier le régime Ben Ali en relatant dès le début sur son blog le mouvement de révolte parti de Sidi Bouzid; l’avocate Radhia Nasraoui, farouche défenseuse des droits de l’homme, qui a payé cher son engagement, tout comme son mari souvent emprisonné; et enfin le journaliste Karem Cherif, homme de plume ayant combattu lors des journées terribles qui ont suivi le départ de Ben Ali pour défendre son quartier avec le soutien de sa famille… Un dénominateur commun à ces histoires : la peur, celle que connaissait tous les Tunisiens, celle qui régissait leur vie, celle qui a laissé des séquelles sur une population tunisienne exsangue. Et face à elle aujourd’hui, un cri unanime: plus jamais peur!

Soirée spéciale en avant première romaine.

Mourad Ben Cheikh
est né le 29 janvier 1964 à Tunis. Il vit et exerce ses activités professionnelles entre la Tunisie et l'Italie. Il porte un grand intérêt à la plasticité de l'image, c'est le fruit de sa grande passion pour la photographie et de sa fréquentation des Beaux-Arts de Tunis. Par la suite, il a acquis une solide base théorique au sein de l'Université de Bologne en Italie. On retrouve l'empreinte de ces deux caractéristiques aussi bien dans ses récents documentaires sur Bobodioulasso au Burkina et Djenne au Mali (2008), que dans les anciens travaux Mare Nostrum et la série Histoire en Méditerranée . Dans le domaine de la fiction, il faut citer les court-métrages: Le pâtre des étoiles ainsi que le tout récent Une saison entre enfer et paradis . Plus jamais peur est le
premier film documentaire à avoir été présenté en sélection officielle au Festival de Cannes.



Informations pratiques

Académie de France à Rome - Villa Médicis
Viale Trinità dei Monti, 1 - 00187 Roma
T. [+39] 0667611
Email: standard@villamedici.it

Tous les films sont projetés en version originale et sous-titrés en italien.

Tarifs:

5 euros (plein tarif) | 4 euros (réduit)
L’achat du billet pour «Le Printemps Arabe du cinéma» vous donnera également accès aux
galeries de l’exposition Éric Poitevin. Photographies.

Partner

Sous le haut patronage du Ministère de la Culture et de la Communication
Les activités culturelles de l’Académie de France à Rome - Villa Médicis bénéficient du soutien de :

Media Partner
Un remerciement particulier à Giovanna Taviani et Emanuela Tomassetti de SalinaDocFest.