Le Prix International du Documentaire et du Reportage Méditerranéen 2010 | babelmed
Le Prix International du Documentaire et du Reportage Méditerranéen 2010 Imprimer
babelmed   
Le Prix International du Documentaire et du Reportage Méditerranéen est un concours international organisé chaque année par le CMCA et la RAI, Radio Télévision Italienne. Il est ouvert aux organismes de télévision (publics ou privés), aux sociétés de production, aux auteurs, réalisateurs, journalistes et documentaristes qui -dans le domaine spécifique du documentaire, du reportage et du film d’enquête - traitent d’une manière créative et originale des thèmes et des questions qui caractérisent aujourd’hui l’aire culturelle de la Méditerranée au sens large, des côtes de l’Atlantique aux rives de la Mer Noire.

Le CMCA a reçu cette année 244 documentaires, en provenance de 30 pays, d’Algérie, d'Allemagne, de Belgique, d'Egypte, d’Espagne, de France, de Grèce, d’Israël, d’Italie, du Liban, du Maroc, du Portugal, de Roumanie, de Suisse, des Territoires Palestiniens, de Tunisie et de Turquie. Egalement présents cette année d’autres pays qui participent plus rarement au Prix, l'Albanie, l'Angleterre, l'Autriche, la Bosnie, le Brésil, Chypre, la Finlande, la Géorgie, la Hongrie, la Jordanie, le Qatar, la Slovénie et la Syrie.

PALMARES 2010
Pour sa 15ème édition, le Prix International du Documentaire et du Reportage Méditerranéen s’est tenu pour la seconde fois de son histoire à Marseille. Durant trois jours les membres du jury présidés par Darina Al Joundi (actrice, scénariste et réalisatrice libanaise) et Daniel Psenny (journalise du Monde) ont visionné 29 films en compétition consacré aux enjeux, à l'histoire et au patrimoine de la Méditerranée. Le palmarès de cette 15ème édition a été dévoilé au Palais de la Bourse lors de la cérémonie de remise des prix en présence des réalisateurs en compétition venus des deux rives du Mare nostrum. Les lauréats de ce rendez-vous de la Méditerranée audiovisuelle unique en son genre sont :

Grand Prix France Télévisions du Documentaire et du Reportage Méditerranéen
Catégorie "Enjeux Méditerranéens" (6000 €)

Il prime des oeuvres qui participent à une meilleure compréhension de la situation actuelle dans le bassin méditerranéen. Il prime la capacité du réalisateur à interroger et mettre en perspective les événements, ainsi qu'à se mettre à l’écoute des protagonistes.
Le Prix International du Documentaire et du Reportage Méditerranéen 2010 | babelmed«Gaza-strophe, le jour d’apres»de Samir Abdallah et Kheridine Mabrouk
Les deux réalisateurs sont rentrés dans Gaza le 20janvier 2009, au surlendemain du cessez-le-feu annoncé après la dernière grande offensive israélienne, nommée «Plomb durci». Guidés par des délégués palestiniens des droits de l'homme, sur les traces des chars israéliens ils recueillent des dizaines de témoignages de la guerre israélienne de 22 jours contre Gaza .

Prix "Mémoire de la Méditerranée" parrainé par l’Institut national de l'audiovisuel (5000 €)
Ce prix récompense le film, qui, dans son traitement (avec ou sans archives), rend actuel des faits du passé, des histoires individuelles ou collectives d'hommes et de femmes de la Méditerranée, des lieux symboliques et de mémoire.

Le Prix International du Documentaire et du Reportage Méditerranéen 2010 | babelmed«Les chemins de la memoire» de José-Luis Penafuerte
Espagne, 1975 : mort du dictateur Franco, au terme de 40 ans d’un régime répressif qui a fait des centaines de milliers de victimes, orphelins, prisonniers, exilés, déportés, torturés. Aujourd’hui, plus de 30 ans après, l’Espagne commence à lever le voile sur cette période, et à rendre justice aux victimes du franquisme. Ce film rend compte de ce processus de reconnaissance et de deuil, qui devrait permettre à l’Espagne de vivre en paix avec son terrible passé.


Prix "Art, Patrimoine et Cultures de la Méditerranée" parrainé par Marseille-Provence 2013 (5000 €)
Ce prix récompense un documentaire qui contribue à valoriser l'expression artistique (musique, arts plastiques, spectacles vivants, arts visuels), le patrimoine (sites, monuments, oeuvres d’art, archéologie,architecture) ou toute autre expression de la culture en Méditerranée (folklore, traditions).
«La main et la voix» de Anush Hamzehian
Le Prix International du Documentaire et du Reportage Méditerranéen 2010 | babelmed
Venu sans doute de l’Antiquité, le jeu de la morra retrouve aujourd’hui le grand jour, après avoir été mis en sourdine au nom d’un certain ordre moral. Un jeu très simple, mais aussi très rapide et intense, autour duquel
se crée instantanément une tension toute particulière et fascinante.

Le Prix International du Documentaire et du Reportage Méditerranéen 2010 | babelmed Prix "Reportage d’investigation" parrainé par Radio France (5000 €)
Ce Prix récompense le meilleur reportage d'investigation, la meilleure enquête qui décrypte le mieux un événement présent ou passé touchant à la Méditerranée.
«le tunnel, le secret du siege de Sarajevo» de Nedim Loncarevic
Printemps 1993, Sarajevo est assiégée. Dans la maison de la famille Sloboda (Liberté), un groupe de personnes, dans le plus grand secret, commence à creuser un tunnel vers le territoire libre... Cet étroit passage permettra l'approvisionnement de la ville en munitions, armes et nourriture. Grâce au tunnel, la capitale bosniaque est parvenue à supporter le siège qui a duré 1300 jours.

Prix "Jeune Public" parrainé par la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole (5000 €)
Ce Prix est délivré par un jury de lycéens et récompense un des films de la catégorie « Reportage d’investigation ».
«Adieu Jerusalem?» d’Alexandre Fronty

La Terre Sainte est de plus en plus désertée par les Chrétiens autochtones. Bien que pendant 2000 ans, ces chrétiens aient survécu à toutes les guerres, depuis quelques décennies, c’est surtout ceux de Cisjordanie qui fuient la terre de leurs ancêtres. A Bethléem, ils ne représentent plus que 10% de la population, contre 45% en 1931. A Jérusalem, ils ne seraient plus que 0,5%. A ce rythme, il n’y aura plus de Chrétiens de Palestine à moyen terme.

Le Prix International du Documentaire et du Reportage Méditerranéen 2010 | babelmedPrix "Première Oeuvre documentaire"

parrainé par la RAI (5000 €)
Ce prix distingue le talent d'un réalisateur n'ayant pas réalisé plus de trois films en tout genre. Les oeuvres produites dans le cadre d'une école ou d'une formation peuvent également concourir.
«Moi, ma famille rom et Woody Allen» de Laura Halilovic
Originaire de Yougoslavie et venue en Italie à la fin des années 60 la famille Halilovic vit dans des roulottes pendant 20 ans avant de s’installer dans une HLM. L'histoire est racontée avec ironie par Laura, une jeune fille rom. Selon les lois de sa famille elle devrait être mariée, mais elle est bien déterminée à décider pour elle même et à continuer à se battre pour réaliser ses rêves.

Le Prix International du Documentaire et du Reportage Méditerranéen 2010 | babelmedPrix "Spécial du Jury"
parrainé par la Collectivité Territoriale Corse (5000 €)

Ce prix récompense un documentaire, toutes catégories confondues, particulièrement distingué par lesmembres du Jury et n’ayant reçu aucun des autres prix officiels.
«Deadly honour» de Lipika Pelham

Le film est raconté par une adolescente de 15 ans, Salma, basé sur l'histoire authentique d'une survivante d'un crime d'honneur. “Deadly Honour” (L'Honneur à Mort) décrit les multiples tentatives et meurtres de jeunes femmes dans la ville israélienne de Ramle.

Prix a la diffusion
ViaStella (France 3) : «The call of the mountain» de Stelios
Apostolopoulos
RAI TRE (Italie) : « Les chemins de la memoire » de José-Luis
Penafuerte
TV5 Monde : « Premiere passion» de Philippe Baron




Toutes les informations sur la 15ème édition du Prix sur le blog www.prixcmca.wordpress.com



mots-clés: