Le pavillon Cinémas du Sud à Cannes | Antonia Naim
Le pavillon Cinémas du Sud à Cannes Imprimer
Antonia Naim   
 
Le pavillon Cinémas du Sud à Cannes | Antonia Naim
L’Enfant Endormi, de Yasmine Kassari
Le soutien français au cinémas du Sud a été réaffirmé récemment par le porte-parole du Quai d'Orsay, avec un communiqué qui annonce l’installation, pour la troisième année consécutive, d’un pavillon consacré aux "Cinémas du sud". C'est dans le cadre du village international de ce 58ème Festival de Cannes que se tiendra, du 11 au 22 mai 2005, la manifestation.
Cet espace de travail et de rencontres est le fruit d'une démarche commune entre les principales institutions soutenant les films du Sud, qui confirment ainsi leur engagement en faveur de la diversité cinématographique dans le monde: l'Union européenne (Fonds européen de Développement), le ministère français des Affaires étrangères, le Centre national de la Cinématographie (CNC), l'Agence intergouvernementale de la Francophonie (AIF), TV5 et Canal France international (CFI).
Ce pavillon "Cinémas du Sud", qui a pour ambition de renforcer la visibilité des cinéastes du Sud, proposera une programmation de films du Sud récents, complémentaire de celle du Festival, qui seront projetés quotidiennement.
Six films, soutenus par le Fonds Sud Cinéma, ont d'ailleurs été sélectionnés dans les différentes sections du festival de Cannes 2005.
Parmi les temps forts prévus cette année, signalons deux tables rondes: la première, "Afrique 50 - Regards singuliers, auteurs singuliers, une recherche esthétique permanente", où, 50 ans après le tournage du premier film africain, critiques et cinéastes évoqueront le langage et les esthétiques des cinématographies africaines; la seconde, "La sauvegarde des images du Sud: une obligation pour la diversité culturelle", permettra de dresser un état de la situation des archives cinématographiques et audiovisuelles dans les pays du Sud. Antonia Naim
________________________________________________________________
mots-clés: