Festival MIMI, Soirées et concerts dédiés à Juliano Mer Khamis | Juliano Mer-Khamis, héâtre de la Liberté à Jénine, Zeid Hamdan, Maryam Saleh, Sheikh Imam, Ahmad Fouad Najm, Antonia Naim
Festival MIMI, Soirées et concerts dédiés à Juliano Mer Khamis Imprimer
Antonia Naim   

« Partout où ça résiste, on peut être sûr que là-dessous il y a des artistes. C’est vrai au Caire, c’est vrai à Kiev, ça a dû être vrai ici (qui s’en rappelle ?)... Mais les artistes rebelles à mains nues n’ont pas de kalach, sont des cibles en pleine lumière, comme Juliano Mer-Khamis, le fils d’Arna, l’homme du Théâtre de la Liberté à Jénine, abattu comme un chien par un individu masqué, le 4 avril 2011. Nous lui dédions cette soirée.

Il y a longtemps, Zeid Hamdan, libanais multi-talents (comme tous les artistes libanais), est devenu notre petit frère. Il nous apporte sur un plateau d’argent la lumineuse Maryam Saleh, jeune artiste charismatique qui chante les pamphlets de Sheikh Imam et Ahmad Fouad Najm, plumes d’Égypte trop souvent emprisonnées. C’est le pavé de la place Tahrir. DakhaBrakha, autres chanteuses à chair de poule, fraîchement descendues des barricades de Maïdan, puisent dans les chants de l’ancienne Ukraine de quoi construire la nouvelle. Elles allument des feux de MIMI aux Transmusicales en passant par les Eurockéennes.
Quand les femmes chantent, les murailles se fissurent... C’est la puissance biblique des ultrasons... »

WARM-UP PAR DJ PÉPÉ de 20h à 21h15, MARYAM SALEH & ZEID HAMDAN |DAKHABRAKHA
Le 4 juillet 2014, à 21h30


Festival MIMI, Soirées et concerts dédiés à Juliano Mer Khamis | Juliano Mer-Khamis, héâtre de la Liberté à Jénine, Zeid Hamdan, Maryam Saleh, Sheikh Imam, Ahmad Fouad Najm, Antonia NaimMIMI : Nuit je-te-tiens-tu-me-tiens...

AIE – Rafaelle Rinaudo & Yann Joussein (Marseille, Paris), Richard Pinhas & Etienne Jaumet (Paris) + Warm-up by Dj Pépé

Le 6 juillet 2014 à 20h00 et le 7 juillet 2014 à 01h00

« Tiens, ce soir, comme c'est bizarre, deux concerts qui n'auraient rien à voir ! Mais est-ce que ça existe, deux concerts qui n'auraient rien à voir ? Qui, de Rafaelle, de Yann, d'Etienne ou de Richard, est le plus enjoué ou le plus triste ?

La joyeuse corrosion de AIE n'aura-t-elle aucun effet sur l'irréductible sillon de Pinhas et Jaumet ? Les épines du duo urticant pourront-elles chatouiller la forte tête des années 70 ? La ritournelle de la délicieuse harpiste et de son géant batteur restera-t-elle aussi insouciante devant Heldon, celui-là même qui a commis le 45 tours de soutien à la Rote Armee Fraktion, ou devant Jaumet, sous perfusion des cauchemars de John Carpenter ? Finalement tout cela n'est-il pas le même langage ? Faut-il en pleurer de rire ? Faut-il rire à en pleurer ? Est-ce le public qui craquera le premier ? »

 

Festival MIMI, Soirées et concerts dédiés à Juliano Mer Khamis | Juliano Mer-Khamis, héâtre de la Liberté à Jénine, Zeid Hamdan, Maryam Saleh, Sheikh Imam, Ahmad Fouad Najm, Antonia NaimL’édito de Ferdinand Richard, directeur du MIMI :

Bonne nouvelle, malgré l’abstention très à la mode, la mairie libre du Frioul n’est pas passée au Front national...Bon, je l’avoue, en gestionnaire prudent, mon option B prévoyait un festival de musiques provenço-militaires avec reconstitution historique en maillots de bain d’époque (en pure laine marronnasse, gratouilleuse des genoux au menton), une sorte de Puy du Fou insulaire avec filtrage au faciès à la billetterie du Vieux-Port, fin des festivités à 22h30 et messe à 8h30 en latin (la France qui se lève tôt...), mais quand même gros rouge et sauciflard à volonté (la préférence nationale...).

Et puisque la tendance est au populisme, on avait même envisagé The Voice live-in-the-hospital, avec grosse subvention de Marine (patronne d’un des clans les plus riches de France, même si elle dit qu’elle s’intéresse aux pauvres... Allez, Marine, allonge les francs !!!). Caramba, encore raté !!! On a senti le vent du boulet...Du coup, sur notre île, en tout cas pour cette année, on continuera à jouer les éphèbes vêtus de trois fois rien (mais trois fois rien, c’est la classe...), on fera les ados irresponsables mais éco-responsables, gagas de musiques décadentes et immigrées propres à vous beuguer le logiciel national. Mieux que ça, cette année, on envahit le continent : la horde mimiste aux grandes oreilles débarque le 2 juillet à l’U.Percut, le 3 au grand plateau de la Friche, sans parler du WAAW le 10 juin, etc.

Bref, le Drapeau Noir flotte sur Marseille-Provence 2014...

Ah, c’est dur, la Culture...

Mais c’est chic la politique,

c’est tendance l’intermittence,

c’est cool le Frioul...

 


 

 Antonia Naim

04/07/2014

 

Lieux : Hôpital Caroline, Iles du Frioul, Marseille
Contacts : AMI - Aide aux Musiques Innovatrices, Friche La Belle de Mai, 41 rue Jobin 13003 Marseille - tel + 33(0)4 95 04 95 50
Détail de la programmation du festival :
http://www.amicentre.biz/-Festival-MIMI-2014-.html
Toutes les informations pratiques sur :
http://www.amicentre.biz/Billetterie.html