Festival Mars en Baroque | Sandrine Piau, Concerto Soave, Mazzocchi, Carissimi, abbaye Saint-Victor, opéra italien, Marseille
Festival Mars en Baroque Imprimer
babelmed   

Une édition exceptionnelle

Une édition aux tonalités italiennes pour le festival Mars en Baroque qui commence par un concert d’ouverture à l’abbaye Saint-Victor, hommage à l’opéra italien à travers l’Europe, avec la soprano Sandrine Piau et Concerto Soave, et se clôture par un concert martégal 
consacré à l’oratorio romain du XVIIe siècle avec des oeuvres de Mazzocchi et de Carissimi. Une série de concerts, conférences et films autour de la mobilité des artistes et des formes artistiques qui se tissent entre l’Europe du Nord et le bassin méditerranéen sont également programmés.

Festival Mars en Baroque | Sandrine Piau, Concerto Soave, Mazzocchi, Carissimi, abbaye Saint-Victor, opéra italien, Marseille

 

Un souffle nouveau embrase l’Europe

1600 : un souffle nouveau embrase l’Europe des arts et des consciences. Ce souffle de sensualité, de faste, de sang, de violence, d’ironie, de passion et de larmes, a la Méditerranée comme origine. Peinture, architecture, littérature, musique deviennent le reflet d’un nouvel équilibre où le déséquilibre tient une place centrale. Fruit de l’échange, exaltation du mouvement et de la nouveauté, le baroque est né.

« Il s’agit d’une enivrante mosaïque musicale où les pérégrinations incessantes vers le Graal de la nouveauté et de la beauté se reflètent dans chaque manifestation. « Échanges, voyages, internationalisation, « rivages, visages, virages» (Benito Pelegrín) : oui, nous parlons bien d’art baroque ! » s’exclament les organisateurs de la manifestation.

D’immenses musiciens, des divas, mais aussi de talentueux jeunes artistes vont magnifier les grands genres musicaux nés avec le baroque : l’opéra, l’oratorio, la musique instrumentale... Il y aura aussi deux concerts pour remonter aux sources : les somptueuses draperies des polyphonistes de la fin du XVIe siècle, et l’Orient du oud comme évocation de l’origine du luth occidental.

« Gageons, espèrent les organisateurs, que les spectateurs y retrouveront l’émerveillement et la surprise des voyageurs des XVIIe et XVIIIe siècles se pressant dans les théâtres et les églises. Si La vie est un songe, parons ce rêve des plus somptueux atours, même s’ils ne durent que le temps d’un concert.

 



Pour consulter le programme:

www.mars-en-baroque/